Ma rivière aquarelle

L'Observateur culturel

Le Blogue

L’Observateur culturel – Volume 1 – No 1

Table des matières

Le texte en manchette de ce numéro s’intitule : Le déficit zéro de la culture.

Le contexte

En 1997-1998, les programmations de l’OSM et de l’Opéra de Montréal seront sous Je sceau de la « prudence artistique », c’est ce que nous apprenions en lisant les commentaires des chroniqueurs des quotidiens Le Devoir et La Presse. La morosité économique dicte donc les choix artistiques de ces deux institutions culturelles.

Interrogations de l’auteur quant à l’approche des institutions culturelles en contexte de crise économique

Dans ce texte, l’auteur interroge la « prudence artistique » dont font preuve nos deux institutions musicales montréalaises et se demande si l’équilibre budgétaire à long terme ne repose pas plutôt sur la sensibilisation du public de l’opéra à un répertoire plus diversifié. En prenant exemple sur le succès remporté par l’OSM avec sa production « Les Troyens » et en s’appuyant sur la diversité de l’offre constatée en Europe, l’auteur souhaite l’intensification des échanges entre le Québec et l’Europe et une renaissance de l’art lyrique. La publication comprend un deuxième texte intitulé :  Le virage multimédia : pour éponger le déficit télévisuel des arts de la scène.

Cliquer sur le lien pour lire L’Observateur culturel Volume 1 – No 1, Avril 1997

Laisser un commentaire

Partagez

Autres textes

Surgir la nuit

Observations au sujet de l’œuvre chorégraphique « Et la nuit à la nuit » de Françoise Sullivan

Lire la suite »

Hommage à Françoise Sullivan

Hommage à Françoise Sullivan
Par Gaétan Patenaude

Commentaires sur le catalogue publié à l’occasion de la Rétrospective Françoise Sullivan
présentée au Musée d’art

Lire la suite »