Ma rivière aquarelle

L'Observateur culturel

Le Blogue

Les Événements du neuf et l’opéra Kopernikus

Table des matières

Entretien avec Lorraine Vaillancourt et Claude Vivier réalisée au printemps 1980

Mise en contexte

L’entretien avec deux des quatre fondateurs de Les Événements du neuf, la cheffe d’orchestre Lorraine Vaillancourt et le regretté compositeur Claude Vivier, a été réalisé un peu avant la création de l’opéra Kopernikus , le 8 mai 1980. Les autres fondateurs sont José Evangelista et John Rea.

Cet entretien s’inscrivait dans le cadre d’un reportage sur les projets artistiques qui évoluent à l’ombre des institutions artistiques à Montréal. L’objectif était que le texte soit publié par un périodique, mais faute d’un accord le projet a été abandonné.

Voici un extrait de l’ébauche manuscrite de l’introduction à mon texte de reportage, rédigé en 1980 :

 

Il existe, dans l’ombre des institutions artistiques – grandes compagnies de théâtre et de danse, institutions muséales, orchestres, salles de cinéma commerciales – des groupes d’artistes et des projets qui revendiquent pour leurs activités créatrices, une place au soleil.

Malgré les particularités de chacun de ces groupes ou des disciplines artistiques, nous pouvons observer certaines caractéristiques similaires, à savoir : les moyens utilisés pour se faire connaître et pour produire leurs activités, les modes d’organisation du travail, les lieux de diffusion, les thèmes choisis et les conditions matérielles pour réaliser leur projet ainsi que les ressources humaines impliquées.

Pourquoi rendre public cet entretien, en 2024

Au début de ma retraite, au printemps 2021, j’ai commencé l’examen des documents qui se trouvent dans mes classeurs : textes, articles, photos, diapositives et enregistrements sur cassettes, afin de déterminer ceux que je souhaite conserver, et le cas échéant les mettre en valeur et/ou les partager.

Concernant les nombreuses cassettes des entretiens réalisés pour le projet de reportage, je me suis demandé ce que je devais ou pouvais en faire. Ne disposant pas d’un lecteur de cassettes, je ne pouvais pas évaluer leur valeur, ni leur qualité. Parmi les cassettes, se trouvait l’entretien qui fait l’objet du présent texte.

La réponse m’est venue en lisant le texte de Christophe Huss Claude Vivier ici et maintenant dans l’édition du quotidien Le Devoir du 7 mars 2023. Ce texte a été rédigé à la suite d’un entretien avec Lorraine Vaillancourt, fondatrice et directrice artistique du NEM (Nouvel Ensemble Moderne) portant sur La Semaine du neuf – Hommage à Claude Vivier (7 au 17 mars 2023).

Ma réaction a été immédiate – j’ai trouvé un endroit pour obtenir une version numérique des deux cassettes de l’entretien. Après l’écoute, j’ai fait parvenir les fichiers numériques à Lorraine Vaillancourt et je lui ai demandé son avis sur la valeur de cet enregistrement. Sa réaction a été simple : on peut considérer ce document comme précieux car il existe peu de documents audio concernant Claude Vivier. 

Nous avons convenu qu’il serait opportun de rendre l’entretien disponible au public, mais qu’un travail d’édition préalable était requis puisqu’à l’origine les enregistrements étaient réalisés pour la rédaction d’un reportage et non pour l’écoute.

J’ai donc effectué l’édition des fichiers à l’aide du logiciel Audacity. Par la suite, nous avons effectué le choix des contenus à conserver.

Le contenu de l’enregistrement

L’enregistrement comprend deux sections : les Événements du neuf et l’opéra Kopernikus.  Pour les Événements, les éléments abordés sont les perspectives, la philosophie, les artistes impliqués, les conditions de réalisation, la réponse du public de Montréal et l’expérience de l’écoute en salle en comparaison avec l’écoute de la musique enregistrée. Finalement un bilan des deux premières années est esquissé.

Dans la deuxième section, l’opéra Kopernikus fait l’objet d’une description et Claude Vivier aborde brièvement où il se situe par rapport à son approche comme compositeur.

Au sujet de la qualité sonore 

Concernant la qualité sonore, il faut souligner que les échanges ont été enregistrés avec le microphone intégré de l’appareil qui était posé sur une table. C’est ce qui explique, que parfois le son oscille entre fort et faible, que les voix sont distantes ou qu’elles se superposent et que des bruits familiers sont présents, comme une cuillère dans une tasse de café. Le maximum a été fait pour atténuer les imperfections, par exemple en répartissant un même sujet sur plusieurs pistes, mais avec les possibilités offertes par le logiciel et mes connaissances incomplètes en édition sonore.

Ce n’est pas un document en haute résolution, mais le résultat est somme toute satisfaisant. Pour l’essentiel, il s’agit d’un rare document sonore qui se veut un témoin historique d’un entretien avec un de nos compositeurs importants, décédé trop tôt dans des conditions tragiques.

Les éventuels auditeurs et auditrices de l’enregistrement constateront que malgré le fait que je rencontrais Lorraine Vaillancourt et Claude Vivier pour la première fois, les échanges sont très spontanés. C’est l’agréable sensation que j’ai eue en réécoutant l’entretien, ce que je n’avais pas fait depuis le moment où j’en ai fait la transcription complète en 1980.

Je termine en remerciant sincèrement, Claude Vivier – de façon posthume – et Lorraine Vaillancourt de m’avoir fait confiance il y a 43 ans, en acceptant de me rencontrer alors que je n’avais aucune expérience comme journaliste. Je remercie également Lorraine pour sa précieuse collaboration lors de la préparation de cet enregistrement.

Je souhaite à tous ceux et celles qui écouteront cet entretien le même plaisir que nous avons eu à le préparer, et aussi le désir de découvrir la musique du compositeur Claude Vivier et des autres compositeurs contemporains québécois.

Gaétan Patenaude
Artiste et blogueur

L'enregistrement

Durée 50 minutes

Les Événements du neuf

No Pistes

Titre

Durée

1

L’existence des Événements du neuf – vivre sans avenir

2:36

2

Rejoindre un public qui ne connaît pas la musique contemporaine

1:14

3

La formule, le choix des thèmes, les enjeux de la programmation et les conditions de production

13:06

4

Le choix du terme Événements et la perception du public

1:27

5

Le pourquoi des Événements du neuf

2:22

6

Les musiciens impliqués et le choix des oeuvres

8:15

7

La philosophie des Événements et les liens avec d’autres groupes

2:18

8

Est-ce que l’éclatement des groupes sert l’art?

0:39

9

La consommation de la musique et la vision de John Cage

1:34

10

L’expérience de l’écoute en salle et le contact avec l’interprète

0:45

11

L’influence de l’écoute des enregistrements auprès des spectateurs

0:44

   12Bilan des deux premières années          1:14
   
   
   

L'opéra Kopernikus

No Pistes

Titre

Durée

13

L’opéra Kopernicus : Rituel de la mort – création de Claude Vivier – 8 mai 1980

11:29

14

Réflexions du compositeur sur son approche de création

2:11

Dépôt légal, Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2024.

Laisser un commentaire

Partagez

Autres textes

Surgir la nuit

Observations au sujet de l’œuvre chorégraphique « Et la nuit à la nuit » de Françoise Sullivan

Lire la suite »

Hommage à Françoise Sullivan

Hommage à Françoise Sullivan
Par Gaétan Patenaude

Commentaires sur le catalogue publié à l’occasion de la Rétrospective Françoise Sullivan
présentée au Musée d’art

Lire la suite »